Choisir un four

Plus qu’un choix entre gaz et/ou électricité, pose libre ou encastrable (l’écrasante majorité des fours étant aujourd’hui électrique et encastrable), les critères déterminants, et néanmoins combinables, pour choisir son four sont les suivants : quel système de chauffe, quel procédé de nettoyage, et quel degré technologique des réglages et autres fonctions.

On distingue deux grands mécanismes de chauffe : la convection naturelle et la chaleur pulsée. A noter que depuis quelques temps, les fours à micro-ondes combinés font de plus en plus parler d’eux.

 

Les Fours Traditionnels

Ces fours sont dits à convection naturelle car ils chauffent tout simplement à l’aide d’une résistance.
C’est le procédé de cuisson le plus ancien.
L’air est chauffé par 2 résistances en haut et en bas (voûte et sole) et circule naturellement dans le four par différence de densité entre l’air chaud (plus léger) et l’air refroidi (plus lourd). La chaleur est transmise aux aliments et aux parois métalliques du four. Pour certains plats, préchauffer le four est donc nécessaire.
La cuisson n’est possible que sur un seul niveau.

Les Avantages:
– La simplicité d’utilisation. Ces fours fonctionnent de la même façon qu’il y a 10 ou 20 ans.
– La puissance de chauffe. Ils conviennent en particulier très bien aux rôtis et aux viandes rouges qui préfèrent une cuisson en surface.

Les « moins »:
– Le fait de ne peut pas pouvoir cuire plusieurs plats à la fois sans mélanger les odeurs.
– Le temps de préchauffage important.

Les Fours Multifonctions

Ces appareils allient plusieurs modes de cuisson différents.
Il combine la convection naturelle et la chaleur  » brassée  » ou « pulsée » ou « tournante ».
L’air du four est chauffé par des résistances. Il est alors brassé par une turbine. Ce four présente de nombreux avantages :
– Plus de préchauffage car toute la chaleur est  » projetée  » sur l’aliment.
– La cuisson est possible sur plusieurs étages sans mélange d’odeurs.
– La chaleur est répartie de façon homogène : fini le gâteau  » gonflé  » uniquement sur un seul côté.

Les Avantages :
– La possibilité de cuisiner sur deux étages sans mélange de saveurs.
– La cuisson homogène des aliments, grâce à l’air qui circule et « caresse de façon homogène » les aliments.
– Le temps de préchauffage très court, voire inexistant sur certains modèles (fonction booster).

Les « moins »:
– Le bruit du ventilateur, qui peut parfois être dérangeant.

Dans un four multifonction, la fonction décongélation vous permettra de décongeler les aliments beaucoup plus rapidement.

Dans un four multifonction vous allez pouvoir faire cuire une quiche en même temps que la tarte aux pommes ! … vous pouvez même cuire des biscuits sablés sur 3 niveaux…

Les Fours à micro-ondes combinés

Pas encore très populaires chez les Français, les fours micro-ondes multifonctions combinent désormais micro-ondes, gril et convection traditionnelle.
A la fois multifonctions et micro-ondes, pour cuire plus rapidement en économisant de l’énergie.
Les 2 modes de cuisson s’emploient indépendamment ou parfois enchaînés.

Exemple : Pour décongeler rapidement un poulet et enchaîner sur le programme rôtisserie.

Les Avantages:
– Le gain de place, ce sont des appareils 3 en 1.
– La possibilité d’enchaîner instantanément programme de décongélation et de cuisson.

Les « moins »:
– La puissance, forcément moins élevée que pour un vrai four.
– La capacité, qui limite la taille des plats et empêche toute tentative de double cuisson.

Le Four Vapeur

Il permet de préparer des plats sans altérer la saveur des aliments, en conservant les sels minéraux et vitamines…
Le four vapeur est une invitation à la redécouverte de la saveur originelle des aliments et à goûter l’infini des saveurs…

Légumes, fruits, viandes, poissons, le four vapeur réchauffe, dégongèle, blanchit, stérilise, émonde, selon les modèles…

Très facile à utiliser, un seul bouton : tourner, sélectionner, valider……..et le tour est joué : à table !

Certains, Avec un volume de 20 litres, sur trois niveaux de cuisson utilisables simultanément, permettent de préparer en une seule opération un repas complet, de l’entrée au dessert….

Equipé d’un réservoir d’eau couplé à un générateur de vapeur indépendant et à un ingénieux système de réduction de l’eau de condensation (pour réduire la propagation de buée à l’ouverture) il procure un confort d’utilisation optimal.

Pratique selon les modèles, l’affichage digital dispense des indications simples et claires et prévient l’utilisateur lorsqu’il faut remplir le réservoir d’eau ou détartrer le four (fonction détartrage intégrée. Côté entretien, nettoyer l’enceinte rapidement et sans effort se fait en général d’un simple coup d’éponge !
Faire lever une pâte à pain, à pizza, une brioche… c’est plus facile avec la fonction étuve.

Le four est simple à utiliser, il suffit de remplir le réservoir avec de l’eau du robinet, puis de sélectionner le programme et la durée de cuisson. Il remplace avantageusement le bain-marie pour les préparations délicates.
Les produits surgelés et congelés peuvent être cuisinés comme des aliments frais, sans décongélation préalable, en prolongeant simplement le temps de cuisson.
Viandes et desserts, poissons et légumes, sardines et asperges… peuvent être cuits en même temps dans le four sans mélange d’odeurs, ni de saveurs et sans risque de sur-cuisson. Vous pouvez enfourner ensemble, dès le début, tous les légumes en jardinière et programmer le temps de cuisson de celui qui est le plus long à cuire.
Aucune projection grasse ne vient salir les parois du four et les plats n’attachent pas, un simple coup d’éponge suffit à les nettoyer

Nettoyage manuel ou automatique ?

Outre la bonne vieille huile de coude, la catalyse et la pyrolyse permettent de nettoyer son four avec un minimum d’effort.

1- Le Nettoyage par Catalyse

Les parois des fours utilisant la catalyse sont faits d’un émail poreux qui détruit les particules de graisses pendant la cuisson. Ce procédé de nettoyage dit auto-dégraissant fonctionne dès lors que le four dépasse les 230°C, température à laquelle toute la graisse accumulée sur les parois s’oxyde.

Vous ramassez et évacuez les résidus à l’aide d’une brosse douce.

La catalyse a un ennemi : le sucre. Il colmate les pores. Les graisses ne sont plus absorbées.

Les Avantages:
– Le nettoyage se fait pendant la cuisson.

Les « moins »:
– Un petit coup d’éponge de temps en temps reste tout de même indispensable pour les taches récalcitrantes.
– Ce système n’aime pas le sucre, qui a tendance à obstruer les micro-pores qui composent les parois en émail.

2- Le Nettoyage par Pyrolyse

Grâce à une élévation de la température à 500°C, la pyrolyse détruit et brûle tous les résidus de votre four, quelqu’ils soient.
L’émail pyroclastique résiste aux très hautes températures.Toutes les résidus sont intégralement carbonisés.
Après refroidissement du four, un coup d’éponge humide et le four est comme neuf.
Economique ce nettoyage ne coûte pas plus cher qu’un timbre poste.
Certains fours possèdent même une fonction « pyrocontrol » qui adapte la durée de nettoyage en fonction du niveau de saleté du four.

Les Avantages
– L’efficacité. Le résultat est impeccable et ne demande aucun effort. La durée de vie du four s’en trouve nettement rallongée.

Les « moins »
– La consommation d’énergie que suppose les 500°C à atteindre.

3- Le Système Ecoclean

Nouveau système de nettoyage, qui effectue un nettoyage complet en 60 mn à 270°C. Plus économique que la pyrolyse et plus efficace que la catalyse, Ecoclean est un excellent compromis pour ceux qui n’utilisent pas fréquemment la rôtisserie.
Avec ou sans options ?
En fonction des talents et besoins de chacun, les fours proposent des programmateurs plus ou moins perfectionnés, avec des options toutes les plus intéressantes les unes que les autres.

Aujourd’hui à côté des minuteurs classiques, certains programmateurs offrent de nombreuses aides à la cuisson.

Le thermostat électronique fait partie de ces évolutions et permet de régler la température au degré près, contrairement au thermostat mécanique traditionnel peu précis.

Autre innovation, les programmes de cuisson intégrés qui permettent de choisir parmi plusieurs types de cuisson en fonction de la nature de la recette.
Exemple typique, une tarte qui doit cuire sans que les fruits ne brûlent. Dans ce cas précis, les fours à préprogrammation propose une cuisson à chaleur tournante associée à une fonction gril qui caramélisera les fruits.

De même, les temps de cuisson et les thermostats peuvent également être préprogrammés par le four en fonction de la nature et du poids de l’aliment en question. Un confort d’utilisation bien pratique, même s’il reste limité aux produits et modes de cuisson les plus répandus.

Les Programmateurs
– Le minuteur : programmez votre temps de cuisson comme une simple minuterie. Le four ne s’arrête pas seul mais sonne à la fin du temps programmé.
– Le programmateur début/ fin de cuisson : Indiquez le début et le temps de cuisson. Le four s’arrête seul quand le plat est prêt.
– Le programmateur électronique : Indiquez le temps de cuisson et l’heure à laquelle vous désirez que votre plat soit prêt. Le four calcule l’heure du début de cuisson. Il s’arrête quand la plat est prêt. Il offre l’avantage d’une programmation à la minute près.
– Le programmateur interactif : électronique, il vous offre en plus une température en fonction du mode de cuisson sélectionné ou à l’inverse un mode de cuisson en fonction d’une température sélectionnée.

Le Thermostat
– Mécanique : Elle n’est pas très précise. La température à l’intérieur du four peut varier de 10 à 20°C par rapport à la programmation choisie.
– Electronique : La gestion de la température est gérée au degré près. Indispensable pour les cuissons délicates.

Le Tournebroche
Pensez-y Si vous aimez les volailles rôties, ou même certaines viandes roties…

La Porte Froide
Certains fours encastrables et cuisinières sont équipés d’une porte froide (pratiquement toutes les grandes marques le font maintenant presque systématiquement). Le vitrage de la porte du four est renforcé, et « feuilleté ». Un système de ventilation permanent entre les vitres permet d’abaisser sensiblement la température de la façade.
Sur la façade d’un four équipé d’une porte froide, aucun point ne dépasse 65°C, même en fonction nettoyage par pyrolyse.


Participez

*